Vous êtes ici

  • Produit Intérieur Brut , 1er trimestre de l’année 2016

     

     

    Selon les résultats préliminaires des comptes nationaux trimestriels, le Produit Intérieur Brut en volume* a enregistré au premier trimestre 2016 une croissance de 1.0 % par rapport au même trimestre de l’année 2015 et de 0.4%  par rapport au dernier trimestre de l'année 2015.

    La valeur ajoutée dans les industries manufacturières affiche une progression de 1.4%

     

    L’activité a marqué une évolution positive sur les trois premiers mois de l'année, enregistrant 3.3% par rapport au dernier trimestre 2015 et 1.4% par rapport au même trimestre de l’année 2015. Cette amélioration résulte essentiellement de la hausse de la valeur ajoutée des secteurs des industries chimiques (+28.6%), suivie par les industries des matériaux de construction, céramique et verre (+4.2%) et les industries mécaniques et électriques (+1.7%). En revanche, l’activité économique dans les industries agro-alimentaires a enregistré une baisse de 11% (-11%). En effet, après une saison exceptionnelle en 2015, la production d’huiles d’olives au début 2016 affiche en rythme annuel une baisse de plus de 60%. D’autre part, le secteur des industries  textiles, habillement et cuir stagne par rapport au premier trimestre de 2015 et enregistre une faible croissance de 0.7% par rapport au dernier trimestre 2015.

     

    Evolution contrastée dans les industries non manufacturières

     

    Le taux de croissance du secteur des industries non manufacturières s'est établi à -0.9% par rapport à la même période de 2015. Ce recul  s’explique par une baisse de -12.6% de la production de pétrole et gaz naturel par rapport au premier trimestre 2015. Alors que dans les autres sous-secteurs, l’activité a permis d’atténuer le repli de l’ensemble des industries non manufacturières, à l’image des activités minières (+24.8%), du bâtiment et génie civil (+5.9%) et de l’électricité (+1.5%).

     

    Croissance modérée dans les services

     

    Après une baisse marquée lors du dernier trimestre 2015, la valeur ajoutée du  secteur des services a augmenté de 1%. Cette croissance est expliquée par l’augmentation au premier trimestre de la valeur ajoutée dans le secteur de la poste et des télécommunications de 5.1% et des services financiers de 3.8%, ainsi que la progression au rythme annuel de 1.3% dans les services du transport. Cependant, l’activité dans les services d’hôtellerie et restauration a enregistrée une baisse remarquable de 12%. Pour sa part, le secteur des services non marchands (services fournis principalement par les administrations publiques) a enregistré une croissance positive de 2.8 %.

     

    Contribution négative des activités agricoles

     

    Après une forte croissance au cours de l’année 2015, la valeur ajoutée de l’agriculture et la pêche s’est repliée de 2.5% au cours du premier trimestre 2016 comparé à la même période du 2015. Cette contre performance résulte en grande partie d’une compagne oléicole moins fournie comparée à 2015 (la production des olives en baisse de 60%).